Compte rendu draft 2020 Arizona Cardinals - Hail Mary
906
post-template-default,single,single-post,postid-906,single-format-standard,bridge-core-2.9.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridgenew,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive,cookies-not-set

Analyses Arizona Cardinals Draft NFL

Compte rendu draft 2020 Arizona Cardinals

L’événement de l’intersaison qui chaque année attise la ferveur du monde NFL, la draft, est passé. Chaque année les équipes essayent de récupérer LE bon joueur, l’engrenage manquant d’une machine qui déraille et qui n’attend que d’être réparée. Chaque année des équipes trouvent la bonne pièce, d’autres au contraire se trompent malencontreusement rendant leur machinerie d’équipe un peu plus bancale. Les Arizona Cardinals n’ont pas dérogé à la règle et on fait tout leur possible pour choisir les meilleurs joueurs. Je vous propose de revenir succinctement sur chaque choix orchestré par l’équipe à l’oiseau rouge. Je vous véhiculerai mon analyse et mon ressenti avec parfois quelques déclarations qui permettront de vous faire une idée de chaque joueur.

1er tour :

Pick n°8 : Isaiah Simmons LB/S Clemson

Pourquoi j’aime ce pick : Je pense que l’équipe a fait ici un choix plus qu’intelligent. En effet l’an dernier nous pouvons dire que notre défense à briller grâce à sa porosité. S’il existait des motifs de satisfaction sur chaque ligne (Jones, Hicks, Baker) un grand manque de talent se faisait sentir. Et avec ce pick du talent il y’en a à revendre. En effet Isaiah brille sur beaucoup de tableaux différents. Premièrement on notera un sacré athlétisme lui permettant de suivre bon nombre de joueur en homme à homme et de se déplacer sur la latéralité du terrain en un temps record. Techniquement le joueur est aussi au point : Couverture, press, pass rush. L’artillerie est complète et lui permet de s’aligner sur tous les niveaux de la défense. Le linebacker de Clemson était le meilleur joueur disponible au 8ème choix, passer les Giants et les Panthers ressemble clairement à une aubaine. Je préfère largement ce choix plutôt que celui d’un Tackle que beaucoup d’analystes voulaient nous voir prendre. Simmons aura tout de suite un rôle à jouer dans l’équipe. Il pourra couvrir les TE et servir efficacement sur le run stop dans un premier temps, deux secteurs de jeu laissés pour compte l’an dernier. Niveau émotion, je suis personnellement très content de prendre Simmons. Le joueur apporte un peu plus de hype qui a commencé avec Murray et suivi avec le trade de Hopkins. Un bon joueur excitant à voir jouer.

Les déclas : En conférence de presse, notre coordinateur défensif Vance Joseph a déclaré que Simmons va jouer exclusivement linebacker et passerai que peu de temps dans la secondaire. Cependant Vance ne veut pas brider Isaiah et souhaite qu’il garde son aptitude à couvrir plusieurs postes en défense.

« He’s a guy who can solve problems for us, and with his speed, he can be an eraser when bad plays happen » Vance Jospeh

Sur un plan plus négatif notre coach a soulevé le fait qu’il pouvait y avoir des aspects du jeu de Simmons qui ne pourront pas être appliquer dans le moule NFL.

« If it’s a job that we think he can do, we will put him out there. That’s why he was drafted. I want Isaiah to be Isaiah. » Vance Joseph

3ème tour :

Pick n°72 : Josh Jones OT Houston

Pourquoi j’aime ce pick : Premièrement le need. Je suis et je resterai un contestataire face à ceux qui prêchaient un pick OT au premier tour. Notre ligne a fait un boulot remarquable l’an dernier, certes pas exceptionnel mais largement suffisant. Bien sûr pour voir cela il faut pointer le bout de son nez plus loin qu’en regardant les stats brutes. Cependant, notre ligne a besoin d’améliorements c’est certain. DJ Humphries fait le boulot et a été résigné en FA pendant l’intersaison, Justin Pugh est très bon depuis son arrivé de la grosse pomme, Cole est jeune et se développe bien au poste de Centre même si il peut évoluer sur toute la ligne et Sweezy tient la baraque en tant que vieux briscard. C’est là que cela se gâte, en RT nous avions le choix entre Gilbert et Murray. L’un est tout le temps blessé l’autre reste à développer encore pour un moment, un choix à ce poste ne serait donc pas de refus. Les dieux du football nous ont entendu puisque ce n’est autre que Josh Jones qui vient garnir notre roster. Jones a performé à Houston aussi bien en run block qu’en pass pro et cela malgré 3 Head coach et 5 OL coach différent le long de son cursus universitaire. Un steal, un need, un apport pour les 4 prochaines années. Il reste cependant une énigme à laquelle il faudrait répondre : Quelle est la raison de cette chute ?

Les déclas : Josh est revanchard. En effet il n’oubliera pas ce jour du premier tour dans lequel il avait nourri tant d’espoir. Il n’oubliera pas ses 32 équipes qui sont passés sur lui. Il n’oubliera pas cette joie libératrice lors de l’annonce du pick n°72. Tout cela ne peut le rendre que plus fort.

« It’s still inside me (the draft fall ndlr.). I’m driven by it. That was a tough day for me. » Josh Jones

Les Cardinals ne l’ont pas caché, Josh Jones était très haut sur leur board et sans l’ombre d’un choix du 2ème tour le joueur était considéré comme impossible à repêcher, par le Front Office, les chances étaient minces, les astres se sont alignés, tellement bien alignés que notre HC Kliff a eu des doutes. Il ira même jusquà appeler Holgorsen, ami de Kliff et ayant coaché Jones, pour lui demander ce qu’il pensait de cette chute. Après avoir balayé les doutes d’un revers de la main, avec le coup de pouce d’un petit coup de téléphone, le pick était acté.

« We’re calling saying, ‘What’s going on, did he kill somebody last night? Is there something we don’t know about? What’s the issue?' » Kliff Kingsbury

4ème tour :

Pick n°114 : Leki Fotu NT Utah

Pourquoi j’aime ce pick : Pour moi Leki est un excellent choix. Il couvre le poste où il y avait le plus gros need aujourd’hui à mon goût, celui de Nose Tackle. Ce poste est crucial dans notre défense. En effet nous évoluons en 3-4 dans ce système le nose est très important son but est simplement d’occuper l’espace pour permettre l’expression des autres coéquipiers de la ligne défensive. En prenant le maximum de place et en se faisant constamment double team par l’équipe adverse, évidemment. Au vue de ses mensurations, Mr. Fotu semble armé pour réaliser ce job. Mais le désormais ex-joueur de l’université d’Utah a d’autres atouts dans sa manche ce n’est pas juste un bloque immobile, il a assez d’aisance technique et surtout d’athlétisme pour mettre en échec un bon nombre de Centre et Guard qui viendront essayer de l’arrêter. J’aime aussi beaucoup ces capacités de run stop en première ligne qui seront d’un grand secours sur beaucoup de tentatives axiales. Je rappelle que la division de la NFC Ouest est reconnue pour avoir des équipes affectionnant le jeu de course.

Les déclas :

“Leki Fotu is a force inside. He’s immovable. He’s a big, strong kid — light on his feet. He’s as good of a run stuffer as we’ve ever had here at Utah and on top of that he’s extremely bright as well.” Kyle Whittingham (Utah coach)

Not only is he a run stopper but he’s got the athleticism to be a solid pass rusher for you. He’s played rugby at a high level, which has allowed him to move and work on that athleticism.” Morgan Scalley (Utah DC)

Pick N° 131 : Rashard Lawrence DT/DE LSU

Pourquoi j’aime ce pick : Choix un peu plus étonnant puisque c’est un deuxième homme de la ligne défensive qui est repêché seulement quelque choix après le premier. Etonnant au premier abord puis diablement intelligent si l’on s’y attarde un peu. Je vous dois des explications. On sélectionne ici Rashard Lawrence pilier de la défense de l’université d’état de Louisiane qui a su remporter un championnant national cette année. On est à priori sur le même poste que Fotu si on y regarde pas de plus près mais les profils sont pourtant quelque peu opposé. En effet Lawrence est plus tassé que son prédecesseur dans la draft. Il est aussi selon moi plus technique et plutôt complémentaire avec son comparse. Un alignement de ses deux bestiaux pourrait être un choix opportun pour notre défense. Lawrence a un tool set plus développé pour aller chercher le passeur et est aussi excellent pour arrêter la course. Il pâtit cependant un peu des doubles teams. Deux profils différents qui pourront être testés séparément pour trouver lequel fit le mieux dans notre D ou bien  ensemble pour voir si l’union des deux rookies à un sens, du potentiel, de l’avenir.

6ème tour :

Pick n°202 : Evan Weaver LB Cal

Pourquoi j’aime ce pick : Je ne vais pas vous faire de long discours sur ce joueur. Pour découvrir ce que j’en pense je vous invite à aller voir mon twitter. J’ai réalisé avant la draft, un thread sur lui. Vous y découvrirez ces forces ces faiblesses. J’adore ce joueur qui fera surement ces classes d’armes en Special Team avant d’espérer un poste de starter, il a le potentiel pour en tout cas.

Les déclas : Le bonhomme ne manque pas d’envie et souhaite montrer à tout le monde qu’il peut performer au plus haut niveau du football américain même si on n’est pas le plus athlétique. Un joueur intelligent et plein de ressources.

You know, 4.4 40’s don’t win you Super Bowls. Guys who are willing to actually play win you Super Bowls,” Evan Weaver

“Winning and hitting people as hard as you possibly can and really taking the soul out of people,” Evan Weaver

7ème tour :

Pick n°222 : Eno Benjamin RB Arizona State

Pourquoi j’aime ce pick : Encore une fois un choix intelligent de la part de Steve Keim, comme tout au long de la draft, avec un pick sur une position à fort need selon moi. Nous comptions dans notre roster avant la draft 3 running backs. Un tryptique composé de Kenyan Drake notre starter mais seulement affublé d’un contrat d’un an et qui, si sa saison est bonne, demandera une forte somme d’argent arrivé à terme. Somme qu’il ne faudra pas lui donner, Steve j’espère que tu me lis. Ensuite nous avons un très bon back up avec Chase Edmonds méconnu mais bougrement efficace et en 3ème RB nous nous retrouvons avec DJ Foster abonné aux kinésithérapeutes les plus réputés de Glendale et un peu cramé je vous l’accorde. L’addition de Benjamin n’est donc pas un luxe. De plus ce joueur format de poche à des qualités qui selon moi aurait du le faire partir beaucoup plus tôt dans la draft. On parle ici d’un joueur vif avec un one cut incisif, avec un centre de gravité très bas qui le rend difficilement placable une fois qu’il est lancé. Un profil atypique donc, mais qui se mariera très bien dans le système de Kingsbury. Vous pouvez rajouter à cela un HB honnête dans le jeu aérien mais qui a souffert de quelque drop malencontreux à l’université. Rien d’alarmant.

Voilà pour ce bref tour d’horizon de notre draft et mon avis sur la question. Vous l’aurez compris dans ses lignes, je me réjouis de la draft réalisée par Steve Keim qui a su faire les meilleure*s choix à chaque pick, chose exceptionnelle. Beaucoup de need ont été comblé avec des joueurs de talent qui sont quelques fois tombés bien trop bas. Steve a parfaitement saisi toutes les occasions qui se sont présentées à lui. Kliff et sa clique de coachs auront de quoi faire pour essayer d’obtenir une saison positive en 2020, en tout cas des pièces manquantes du puzzle ont été trouvées à eux de les placer aux bons endroits !

AZ Cardinals FR
azhotshotsfr@gmail.com


Nos derniers tweets

Twitter feed is not available at the moment.