Les plus gros fiascos, busts des Denver Broncos - Hail Mary
734
post-template-default,single,single-post,postid-734,single-format-standard,bridge-core-2.9.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridgenew,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive,cookies-not-set

Les plus gros fiascos, busts des Denver Broncos

Denver Broncos NFL

Les plus gros fiascos, busts des Denver Broncos

Les Broncos sont en NFL depuis un demi-siècle. Il y a eu les home runs : Von Miller, Terrell Davis (6ème tour 1995), Randy Gradishar (1er tour, 14ème choix 1974) pour en citer les meilleurs en termes de valeur draft mais il y a aussi eu les ratés. Les joueurs seront classés selon le degré de bust.

Avant de continuer, qu’est-ce qu’un bust ? Un bust est un joueur qui a déçu tout le monde soit à cause de ses performances, l’impact qu’il a eu qui est à des années lumières des attentes. Ce joueur est généralement celui qui ne reste pas des années dans l’équipe, un choix haut de draft qui finit échangé dans la moitié de la ligue à la quête d’une énième chance. Le décor est planté.

On commence avec un cornerback, drafté au premier tour en 2001. Il était le 24ème choix général, sorti de l’université de Minnesota : Willie Middlebrooks. Pour évaluer un bust, on verra qui le joueur était au college, quel besoin Denver avait, qui Denver aurait pu sélectionner.

Willie Middlebrooks, 24ème choix de la draft 2001

Middlebrooks était un joueur récompensé avec sa fac : All-Big Ten (2ème équipe en 1999 puis 1ère en 2000). Il était souvent blessé lors de sa saison senior mais le coach Mike Shanahan souhaitait le sélectionner à cause de ses traits physiques (1.85m, 87kg) et son potentiel. L’année précédente, les Broncos avaient déjà pris un CB – Deltha O’Neal – au premier tour. Ainsi, Denver pouvait choisir un autre joueur : Reggie Wayne, le receveur des Colts qui aura développé une relation particulière avec le QB des Colts, Peyton Manning ; Drew Brees, vous voyez où je veux en venir ? Le premier a été le 30ème choix, Brees le 32ème. Denver est passé à côté d’un receveur légendaire et d’un QB. Vous salivez désormais à propos de Brees en orange ? Revenons-en à Middlebrooks. Il a joué 4 saisons avec les Broncos (2 titularisations) puis envoyé à San Francisco en 2005, il est revenu à Denver en 2006 mais n’a pas fait long feu et ne faisait pas partie du roster final. Carrière terminée.

Jarvis Moss, 17ème choix de la draft 2007

Les Broncos sont montés dans la draft pour le choisir. Il était un joueur hybride DE/LB et a eu une carrière universitaire productive à Florida. Le problème est qu’il n’était pas un talent de premier tour et avec ses mensurations, 2.06m 113kg, il n’était pas positionné au bon endroit (DE/LB). En 4 saisons avec les Broncos, il a compilé 23 plaquages et 3.5 sacks. Oui vous avez bien lu. Il a été libéré une fois que Josh McDaniels a été intronisé coach. Il a joué la saison 2011 avec les Raiders, sa dernière. 2007 – 2011. Parmi les joueurs sélectionnés ensuite, il y a Joe Staley, Greg Olsen, Eric Weddle.

Marcus Nash, 1er tour et 30ème choix de la draft 1998

Voici pourquoi c’est toujours difficile d’évaluer un WR qui a joué avec un grand QB. Ce nom ne vous dit rien, c’est normal. Je vais vous donner deux mots, Tennessee et Manning. Ce dernier était connu pour tirer le maximum de ses receveurs et rendre meilleur son entourage. Marcus Nash était le receveur de Tennessee et la cible de Peyton F$*ù%£€ Manning. Lors de sa saison senior, il était le leader en termes de réceptions, yards, TD. Attention, mouillez la nuque. Lors de sa carrière à Denver, Nash a capté 4 ballons pour 76 yards. Il a ensuite été envoyé à Miami, où il a vite été coupé avant d’être pris par les Ravens (0 réception, 1 apparition). Il a tout de même su se distinguer ailleurs : en Arena Football League (AFL). Il y a été l’un des meilleurs receveurs (2003-2008). Les Broncos ont été épargnés par le terrible orage de critiques car les Broncos ont effectué le back-to-back avec Elway aux commandes, Davis dans le backfield et McCaffrey, Smith aux extrémités.

Dan Williams, 11ème choix de la draft 1993

Ah, c’est le moment où je vous rappelle l’environnement, le contexte. Dan Reeves a été limogé pour des performances décevantes, il a été remplacé par le coordinateur défensif, Wade Phillips. Oui, cet homme. Il va durer deux ans avant d’être remplacé par le légendaire Mike Shanahan. Il a pu faire une erreur qui aurait pu changer l’histoire des Broncos. Il avait choisi Dan Williams, DE (Toledo). Les Broncos étaient alors montés pour le choisir. Ils sont montés de trois spots. Il a fait tomber le QB adverse à 28 reprises en NCAA mais seulement 4 fois en NFL en 4 ans avec les Broncos, notamment dû à des saisons tronquées par les blessures. Il a pu renaitre avec les Chiefs en postant le sextuple de ce qu’il a pu monter à Denver (23 sacks). C’est vraiment un bust pour Denver mais s’en est bien sorti avec Kansas City. Mais quel joueur aurait pu être choisi par les Broncos avec l’original 14ème choix ? Tout d’abord, les Broncos auraient pu descendre à la draft mais essentiellement, Michael Strahan aurait pu être l’élu. Il a été choisi au début du second tour par les Giants.

Tommy Maddox, 25ème choix 1er tour de la draft 1992

La draft est parfois le théâtre des tensions internes. Dan Reeves n’en pouvait plus de John Elway et leur relation s’était détériorée à tel point que le coach a décidé de prendre un QB au premier tour afin de pousser Elway vers la sortie, le beau perdant portant le numéro 7. Heureusement que Pat Bowlen a préféré Elway à Reeves puisque les Broncos ont pu célébrer leurs premiers titres Lombardi en 1998, 1999 avec John Elway.

Toutefois, la sélection posait problème. Tout d’abord, Elway était encore l’un des meilleurs QB de la NFL avec 3 apparitions au Super Bowl, un titre de MVP en 1987 – The Drive – et nul doute ne subsistait quant à sa faculté à mener l’équipe vers un autre Super Bowl. Puis, Maddox remplaçant un futur Hall of Famer ? Non, le costume était trop grand pour lui. Le débat était centré sur sa faculté à devenir un QB en NFL. Il s’était présenté à la draft après avoir joué deux saisons (!) avec UCLA à l’âge de 20 ans. Joe Theismann disait à son propos qu’il aurait préféré qu’il reste au moins un an de plus à Los Angeles. Ses propos exacts : « He should have stayed in college because, at this particular moment, he would be a good prospect for the World League » La World League était une ligue parallèle, au même titre de la XFL ou l’AAF qui a duré un an et demi avec comme champion les Americans de Birmingham. (1974)

Theismann avait raison. Maddox a joué deux saison avec Denver et n’a convaincu personne qu’il pouvait prendre la place de John Elway. Il sera échangé contre un 4ème tour de la draft 1994. Ce choix aura donc été pollué par la relation exécrable entre Reeves et Elway.

George Foster, LT, 20ème choix de la draft 2003

Fort d’une belle carrière à Georgia, il a été auréolé du statut de meilleur T de la saison 2002. Choisi au même endroit que Bolles quatorze ans après, Foster n’a pas joué un match. Il a été repositionné en RT, où il a joué les trois saisons suivantes. Il faisait tout de même partie de la ligne qui n’a autorisé que 15 sacks en 2004. Il a commencé tous les matchs en 2005 puis mis sur le banc en 2006. Un an après, il a été envoyé à Detroit. Il a joué avec Maurice Clarett avec les Omaha Nighthawks (UFL).

DT, Ted Gregory, 26ème choix, 1er tour de la draft 1988

Gregory était un All-American consensuel à Syracuse. Mais il y avait beaucoup à rire avec ce choix plus que douteux.

Premier fait : Personne de l’organisation des Broncos, ni le coach ne l’avait rencontré avant la draft.

Deuxième fait : Quand Reeves l’a rencontré – après l’avoir choisi – il a déclaré qu’il (Dan Reeves) était plus grand que lui (Ted Gregory). Il est important de noter ici que Dan Reeves mesure 1.85m et Gregory était censé mesurer 1.85m. En réalité, Gregory mesurait 1.78m.

Troisième fait : Gregory s’était explosé le genou lors de son dernier match à Syracuse. Durant le camp d’entrainement, cela s’est avéré être un problème.

Il ne jouera jamais pour les Broncos et sera envoyé à New Orleans lors de la présaison 1988. Il ne jouera que 3 matchs avant que son genou n’explose encore et qu’il soit forcé de prendre sa retraite.

Maurice Clarett, 101ème choix, 3ème tour de la draft 2005  

Oui, c’est le plus gros bust de l’histoire de la draft des Broncos et il n’est pas du tout un choix du premier tour. Ceci dit, c’est le pire choix possible.

Il a été une sensation lors de sa seule saison à Ohio State en 2002 – oui, je ne me suis pas trompé, continuons l’histoire. Il a mené l’équipe vers un titre BCS et a établi le record à la course (record d’Ohio State, 1237 yards 18 TD). Tout est allé de mal en pis. Clarett a été suspendu en 2003 par les Buckeyes pour avoir accepté une somme conséquente d’argent après des matchs de college football et d’avoir menti aux inspecteurs de la NCAA et de sa fac à propos de l’origine de cet argent. Nous vous le rappelons, les joueurs universitaires sont censés ne pas tirer profit de leurs performances car ils ne sont pas encore professionnels et cela est interdit par le règlement de la NCAA.

Il lui a été permis de garder sa bourse. Toutefois, il n’a pas été autorisé de se présenter à la draft 2004 car freshman en 2002, il n’était que sophomore en 2003. Il faut avoir au moins trois ans à la fac avant de pouvoir se présenter à la draft.

C’est dans ce contexte que les Broncos l’ont sélectionné en 2005 après qu’il ait passé deux ans et demi sans jouer au football. Ainsi, la surprise a été immense quand il a été annoncé à la fin de la première journée de draft avec le 101ème choix général, au 3ème tour.

Pourquoi c’était une erreur ? Il était un skill player qui n’a pas joué durant 30 mois, car il est fainéant, paresseux et trop sûr de lui. Shanahan était connu pour être arrogant, cela s’est montré une fois de plus. Il était connu pour avoir développé les RB (Terrell Davis, Olandis Gary, Mike Anderson, Clinton Portis, Reuben Droughns) et cela l’a poussé à prendre un garçon perdu pour la NFL pour en faire une star dans son système offensif. Clarett courait le 40yard à 4.72 secondes (le temps moyen d’un bon RB est de 4.49 et son temps était l’équivalent d’un bon TE, DE, FB, ILB). Premier drapeau rouge. Deuxième ? Son poids. Il pèse alors 248 livres, 112kg. Le poids d’un catcheur et non d’un RB. En comparaison, Chris Johnson pesait moins de 200 livres, Marshawn Lynch 220. Ce mec pesait vingt pounds de plus !

Les Broncos l’ont libéré le 28 août 2005 sans qu’il n’ait joué un seul snap en présaison. Il ne jouera jamais en NFL.

 

Toutes ces histoires montrent qu’il ne faut pas « reach » à la draft pour adresser un besoin car un bon choix de draft se prévoit sur dix ans pas pour répondre sur 2-3 ans à un besoin immédiat. Les Broncos auront de multiples besoins : WR, CB, LB, DE, DT, OT. Un bon GM d’une équipe qui perdure en playoffs est un GM qui drafte pour étoffer l’équipe, prendre un joueur qui apportera une réponse dès le premier jour pour les choix les plus hauts sinon à développer pour les tours suivants. Concernant les receveurs, la classe 2020 est légendaire. Tout le monde sera servi mais il vaudra mieux préparer ses pions afin de ne pas être surpris si la cible prioritaire est hors d’atteinte au moment de faire le choix. Les Broncos disposeront de dix choix, les réduire serait un peu dommage tant les Broncos sont encore sur 3 saisons consécutives avec un bilan négatif – record sous l’ère Bowlen. J’espère vous avoir fait prendre conscience de l’importance de la draft et du choix. Shannon Sharpe est un ancien 4ème tour, Terrell Davis 6ème. Ils sont Hall of Famers. Tout vient à point, à qui sait attendre.

Broncos
denver.broncosfr@gmail.com


Nos derniers tweets

Twitter feed is not available at the moment.