Sean Payton prend les commandes dans le Colorado - Hail Mary
1635
post-template-default,single,single-post,postid-1635,single-format-standard,bridge-core-2.9.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridgenew,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive,cookies-not-set

Sean Payton prend les commandes dans le Colorado

Denver Broncos NFL

Sean Payton prend les commandes dans le Colorado

Un an après avoir attiré Russell Wilson, les Broncos sont de nouveau au centre des attentions avec l’échange pour Sean Payton. Il s’agit de la 4ème fois qu’un coach est échangé. 

La compensation est la suivante : 

  • Denver reçoit Payton et le 3è tour (2024)
  • New Orleans reçoit 1er tour (29ème, 2023) et 2è tour (2024)

Quels sont les autres entraineurs échangés ? 

En 1997, Bill Parcells a été échangé des Patriots aux Jets contre 4 choix dont un premier tour. Bill Belichick a fait le chemin inverse quelques années après contre trois choix dont un premier tour. Les Colts de Baltimore avaient échangé Don Shula vers Miami. Enfin, en 2002, Jon Gruden a été échangé contre quatre choix (2 premiers, 2 deuxièmes). 

Un win-win deal pour les deux équipes 

En 15 saisons avec les Saints, il a gagné 152 matchs contre 89 défaites. Denver ne voulait surtout pas lâcher le premier tour de 2024. Mais nous reviendrons sur la saison 2024. Un compromis a été trouvé puisque les Saints ne possédaient aucun deuxième tour en 2023. Avec ce pick tardif de fin de première ronde, ils pourront descendre, récupérer le QB qui les inspire le plus ou… les deux. En revanche, avoir lâché du capital draft pour un coach qui n’a jamais fait pire que 7-9 en 15 saisons est un luxe que les fans des Broncos devraient apprécier. 

2023, la saison de tous les dangers pour… Russell Wilson

Cette embauche est une bénédiction mais également un baiser du diable pour l’ancien de Seattle. Wilson l’estime énormément et a dit de lui qu’il faisait partie des meilleurs après la victoire contre les Chargers. Les deux auraient échangé il y a une dizaine de jours. Payton a signé un beau contrat et la compensation fait de lui un homme hors d’atteinte de toute attaque avant au moins 2025 voire au-delà. Pourquoi ? 

Screenshot 2023-02-01 at 04.58.04.png                Contrat de Russell Wilson, source : OverTheCap

Comme on peut le voir, voici les chiffres du contrat de Wilson. En rose, à gauche, la dead money et à droite, les économies. Ainsi, vous remarquez qu’à partir de 2024, Wilson est sur des “1-year deal” jusqu’à la fin de son contrat en 2029 à 41 ans. 

L’horloge tourne. Les chiffres de 2022 sont les plus bas de sa carrière et pour moi, même s’il n’est pas entièrement coupable, il a une part de responsabilité dans la saison la plus décevante depuis pas mal de temps. 

Il sera intéressant de savoir quelle sera la composition du staff. Denver avait besoin d’un leader, un coach à vocation offensive, un CV important et surtout de l’expérience. Les Broncos ont tout ça. 

Broncos
denver.broncosfr@gmail.com


Nos derniers tweets

Twitter feed is not available at the moment.