STOP les excuses : bilan de Titans Broncos - Hail Mary
971
post-template-default,single,single-post,postid-971,single-format-standard,bridge-core-2.9.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridgenew,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive,cookies-not-set

STOP les excuses : bilan de Titans Broncos

Denver Broncos NFL

STOP les excuses : bilan de Titans Broncos

Défaits par les finalistes de conférence, les Broncos peuvent nourrir d’énormes regrets.

 

Que d’opportunités manquées

 

Drew Lock n’a pas été convaincant à mes yeux. Avec un 22/33 et 216 yards, Lock aurait pu être plus tranchant. Il a manqué un TD clair sur le drive qui se conclut par un turnover on downs sur la ligne des 1 yard Titans. Sur ce tracé, il a eu un joueur ouvert mais il n’a su se connecter à un moment où les Titans doutaient. Il n’est pas le problème principal de la défaite mais il est un problème subsidiaire compte tenu de l’importance de son poste et les munitions dont il a disposition.

 

Jerry Jeudy (4 réc., 56 yards) a été moyen. Stellaire en camp, l’ancien receveur d’Alabama a lâché deux ballons importants. Le premier permettait d’obtenir le first down et le second permettait aux Broncos d’être placé pour un FG (et donc d’être à +4) et aussi d’obtenir la première tentative. Avec la situation de Sutton qui sera à suivre, il devra élever son niveau car il a été le plus ciblé avec 8 tentatives.

 

La défense a été celle qu’on connait : bend and don’t break. Ceci dit, la gestion du temps a été horrible. Les Titans ont trouvé leur rythme et Vic Fangio a laissé l’horloge tourner. Disposer de trois temps-morts alors qu’il ne reste que 30 secondes à jouer. Bien énervant. Ce genre de situation est ce que les Broncos ont vécu déjà depuis l’ère Vance Joseph.

 

Une porte fermée mais une autre ouverte

 

Dans la preview, je vous évoquais que l’essentiel serait d’empêcher Tannehill d’atteindre AJ Brown (5 réc. 39 yards) et de contenir Derrick Henry (116 yards, 3.7 yards par portée). Les Broncos sont parvenus à rester alertes les concernant. Les Titans se sont donc reposés sur Corey Davis (7 réc. 101 yards) qui était toujours aligné contre un rookie. Il n’a pas été trouvé qu’à une reprise. Le plan a été de le trouver quand il était derrière Simmons et cela a été une réussite pour le Tennesseans. Ryan Tannehill (29/43 249 yards) a été solide.

 

Les blessures, le COVID certes mais pas que

 

Les Broncos ont perdu coup sur coup, AJ Bouye et Phillip Lindsay. Le dernier avait permis à Shurmur de proposer du 21 personnel voire du 22 dans la redzone. Son indisponibilité est en attente. Bouye a joué un peu plus d’un quart-temps et a été touché. Son absence a obligé les Broncos à proposer une tertiaire avec 2 rookies. Fangio a proposé de la défense nickel toute la seconde mi-temps pour tenter de contenir Brown, Davis et Humphries. Ainsi, on a vu Ojemudia et Bassey mais cela a été le baptême du feu alors qu’il n’y a pas eu de présaison pour se chauffer.

Viendront ensuite les Steelers et les Buccaneers, l’indisponibilité de Bouye donnera une certaine coloration sur les aspirations des Broncos cette année.

Broncos
denver.broncosfr@gmail.com


Nos derniers tweets

Twitter feed is not available at the moment.