Week 1 : La guerre des voisins - Hail Mary
958
post-template-default,single,single-post,postid-958,single-format-standard,bridge-core-2.9.4,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridgenew,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive,cookies-not-set

Week 1 : La guerre des voisins

Minnesota Vikings NFL

Week 1 : La guerre des voisins

La NFL est enfin de retour !
Week 1 et pas le temps de niaiser pour nos Vikings : c’est direct les voisins rappeurs de fromage qui viennent sonner à la porte de l’US Bank Stadium

9 mois.
Si aviez décidé de faire un mioche la nuit de la défaite des Vikings face aux 49ers en Divisional Round, il serait vraisemblablement né aujourd’hui.
Une gestation et une pandémie mondiale plus tard, on retrouve enfin notre franchise préférée.

Bien évidemment, il s’en est passé des choses depuis ce soir du 11 janvier : départ de Stefanski pour Cleveland, promotion de Kubiak en OC, partage des tâches de DC entre Patterson et Zimmer JR, trade de Diggs, départ de Linval, Rhodes, Waynes, Alexander, Griffen (pour ne citer qu’eux), mais aussi la draft, l’arrivée en free agency de Pierce, Sharpe, Zettel, le coronavirus (connard de virus selon Renaud) et l’opt-out de Pierce, le trade pour Ngakoue, Hunter sur l’IR.

Donc c’est pas un euphémisme de dire que l’édition 2020-2021 des Minnesota Vikings sera différente que celle de la saison passée

Doit-on pour autant considérer cette saison comme une transition ou un rebuild ?
Pas si vite Jolly Jumper.

Certes, il y a des zones de flou sur cet effectif, mais Zimmer peut aussi compter sur des certitudes avant d’affronter la bande à LaFleur

On l’a vu contre les Niners, la différence contre les plus grosses équipes se faisait au niveau des lignes.
La DL de San Francisco s’est régalée contre notre OL et l’intérieur de notre DL n’a pas réussi à rendre la pareille.

Mauvaise nouvelle ici, intrinsèquement notre ligne offensive a stagné, voire s’est affaiblie avec le départ de Josh Kline qui, même si il n’était pas un top guard, aura tenu la baraque.
Résultat, Patoche Elflein passe sur le côté droit de l’intérieur et laisse l’opposé à Dakota Dozier qui aura gagné sa place de titulaire après les training camps.

Au poste de LT, Reiff est toujours là.
Après son presque cut, il a accepté de baisser son salaire d’environ de moitié et il garde sa place de titulaire mais aussi de capitaine.
Arrivera t-il à l’inverse à augmenter son niveau de jeu ? Perso je suis sceptique, mais aussi il coûtera plus autant, which is nice.

Au centre, Bradbury sera toujours le titulaire, logique malgré une saison rookie parfois poussive. Les coaches s’attendent à le voir exploser cette saison, en tout cas on se le souhaite hein.

À droite de la ligne, la lumière du phare d’Alexandrie (qui fait naufrager les papillons de ma jeunesse) –> Brian O’Neill, le fan favorite, l’exception qui confirme la règle.
Attention quand même à l’excès de confiance, il peut aussi stopper sa progression et devenir nul comme son voisin de ligne, donc méfiance.

Dans l’ensemble cette ligne me fait quand même quelques sueurs froides sachant que cette semaine en face on aura du Za’darius Smith, du Kenny Clark ou du Preston Smith.
Maaaaaais on peut s’attendre à tout quand même, et puis la vérité se verra sur le terrain.

Mention à Ezra Cleveland qui officiellement est le back-up de Dozier et qui me hype beaucoup. Ne pas oublier Dru Samia et Oli Udoh qui avaient montré quelques éclats de pas-mallitude la saison dernière.

J’ai envie de vous parler de la DLine en tant que zone de flou, surtout avec la blessure de Danielle Hunter.

Alors, oui, avec tout le monde en bonne santé, notre DL est une des meilleures de la ligue.
Mais aujourd’hui, Hunter est out pour au moins 3 semaines et Pierce ne jouera pas de la saison.
On se dirige donc pour commencer d’un quatuor composé de Odenigbo-Stephen-Johnson-Ngakoue.

Ifeadi est un bon jeune joueur qui a fait la diff quand il avait des snaps la saison dernière, mais aura t-il le même rendement sur l’ensemble de la rencontre ? Et surtout, ce sera compliqué de remplacer Hunter quoi qu’il arrive.

À l’intérieur, à quel niveau de performance seront Stephen et Johnson (on peut rajouter Watts et Mata’afa aussi), sachant qu’il va falloir cravacher pour contenir Aaron Jones ?

Ngakoue vient tout juste d’arriver, sera t-il déjà performant ?

Anthony Barr aura t-il un rôle plus hybride pour pouvoir déborder ?

Ça fait beaucoup de question pour cette partie de l’équipe.
Une fois encore, on ne pourra tirer des conclusion après le match, donc on verra bien comme disait Nekfeu.

Dernier point flou pour moi : les cornerbacks.

Les deux titulaires sont partis ainsi que le CB3.
Mike Hughes, Holton Hill et Krys Boyd sont les survivants de ce turnover. Alors le premier a montré quelques promesses entre deux blessures mais a été parfois facilement battu. Hill est également talentueux mais est encore jeune, idem pour Boyd.

Le reste de l’escouade est composé de rookies : le 1e tour Jeff Gladney, le 3e tour Cam Dantzler et le 5e tour Harrison Hand.

La question ici est la même, quel sera le niveau de ces jeunes joueurs face à une brochette de WR composée notamment de Davante Adams ?
Les CB seront-ils encore un boulet toute la saison ? Ou Zimmer va t-il réussir à faire de ces minots une force ?

Bon, tout n’est pas non plus tout noir. Comme je l’ai dis plus haut, Zimmer peut compter sur quelques certitudes.

Au niveau offensif, à part Diggs, tout le monde est de retour pour jouer des mauvais tours.
Kubiak peut compter sur Cousins, Thielen, Cook, Rudolph, Mattison, Bisi Johnson et Smith JR.

La draft a été généreuse puisque Justin Jefferson vient renforcer l’équipe et sera une bonne cible pour Kirk. Sharpe, Beebe, Osborn et Chisena viennent compléter cette équipe.

Côté défensif, les tauliers Anthony Barr et Erik Kendricks sont bien entendu toujours fidèles au poste. Épaulés par le fiable Eric Wilson, ils sont rejoints par Ryan Connelly et le rookie Troy Dye.

Au fond du terrain, le meilleur duo de safety de la ligue est prêt à faire l’amour à vos daronnes : Harrison Smith et Ant Harris, chauds bouillants, même si leur seul back-up est sur IR.

 

Pas mal de continuité, ça fait de mal à personne. Bien sur, il faudra que tout le monde soit à son meilleur niveau pour battre les voisins du Wisconsin emmenés par l’affreux jojo Aaron Rodgers.

Réponses aux questions : dimanche 19h.
De la NFL en live, enfin !

 

SKOL VIKINGS

Vikings France
axel.croain@gmail.com


Nos derniers tweets

Twitter feed is not available at the moment.